Explication des règles de la Prière de la Zakat et du Jeûne

20,00

Le présent livre traite des adorations, il est intitulé Âdâb Al-Mâshî Ila-s-Salâh, soit littéralement : Les convenances à respecter par celui qui se rend à la prière. Muhammad Ibn ‘Abd Al-Wahhâb composa cette œuvre en se référant à la parole de l’imam Ahmad : « II est obligatoire d’étudier de la science, ce qui permet d’établir sa religion. » On lui demanda alors : « Par exemple ?» Ce à quoi il répondit : « II ne peut être ignorant concernant sa prière, son jeûne etc. »

Disponible: Plus que 1 en stock (peut être commandé)

Le présent livre traite des adorations, il est intitulé Âdâb Al-Mâshî Ila-s-Salâh, soit littéralement : Les convenances à respecter par celui qui se rend à la prière. Muhammad Ibn ‘Abd Al-Wahhâb composa cette œuvre en se référant à la parole de l’imam Ahmad : « II est obligatoire d’étudier de la science, ce qui permet d’établir sa religion. » On lui demanda alors : « Par exemple ?» Ce à quoi il répondit : « II ne peut être ignorant concernant sa prière, son jeûne etc. »

Le cheikh a donc mentionné les règles de la prière, de la Zakat, du jeûne, tout en ajoutant à cela d’autres choses comme les convenances liées à la salutation, à la demande de permission entre autre.

Il a agrémenté son œuvre de preuves tirées du Coran, de la Sunna, du consensus de la communauté et des paroles des savants actifs. Il classa son livre en chapitres et cita les références des hadiths lorsqu’il en voyait l’utilité, mais ne le fit pas pour d’autres tant ils étaient connus.

Malgré sa concision, ce livre est un modèle d’investigation au sujet de ces adorations, il est autant bénéfique aux débutants, aux étudiants moyens, qu’aux imams des mosquées qui sont les modèles des prieurs.

Nom de l’auteur Mouhammad Ibn Abd-l-Wahhâb
Année 2015
EAN-13 9782919455089
Couverture Rigide
Nb. Pages 448 pages
Dimensions 17,5 x 24,5 cm
Explication / Commentaire Mouhammad Ibn Ibrâhîm Al Ash-Shaykh
Langue française

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Vous aimerez peut-être aussi…

  • Explication des fondements de la sounnah – Ahmad Ibn Hanbal – Al Bayyinah

    20,00

    L’imam Ahmed a dans cet épître, exposé la voie des gens de la Sounnah en mettant également en évidence la voie des gens de l’innovation, qui lui est contraire. Les fondements de la Sounnah consistent à s’attacher à la voie sur laquelle étaient les compagnons du Messager d’Allah (aleyhi salat wa salam), à suivre leur exemple, et délaisser les innovations car toute innovation est égarement. Renoncer à s’asseoir avec les gens de la passion, délaisser toute polémique, débat et dispute dans ce qui touche à la religion.

    Lire la suite
  • Ordonner le Bien et réprimander le Mal – Al Bayyinah

    3,50

    Les gens étaient une seule communauté vivant sur la nature saine et droite, puis les diables vinrent détourner ceux qui s’éloignèrent du droit chemin. Allah I envoya donc les prophètes en tant qu’annonciateurs et avertisseurs. Le diable insuffle constamment des mauvaises choses à l’être humain et souhaite l’égarer. Par miséricorde envers Ses serviteurs, Allah I a fait que l’homme ait parmi son espèce des personnes qui l’aident, l’appelant au bien et le mettant en garde contre les discordes (Fitan) et le fait de suivre les passions. Ceux sont les Messagers et leurs suiveurs.

    Ajouter au panier
  • LES JARDINS DES VERTUEUX (RYAD AS-SÂLIHÎN) – IMÂM AN-NAWAWÎ

    15,00

    Riyâd As-Sâlihîn (Le Jardin des Vertueux) se passerait bien de présentation tant sa réputation demeure incontestée. La composition de l’ouvrage relève de l’expertise, l’ordonnancement de ses chapitres est remarquable, la sélection des hadiths, savante et enfin, la classification des thèmes nous fait voyager des œuvres du cœur en passant par celles du corps.

    Ajouter au panier
  • La Pudeur à la Lumière du Coran et de la Sunna – Salim Al Hilali – Dar al muslim

    3,80

    Sache, ô toi le pudique, que celui qui s’attache à la pudeur trouvera en lui les moyens d’atteindre le bien, de même que celui qui est impoli, s’il s’attache aux obscénités, sera privé de tout bien, et au contraire, le mal se multipliera en lui. Ceci, car la pudeur est le voile entre le serviteur et toutes ces choses blâmables. Plus la pudeur est forte, plus la volonté de commettre ces actes mauvais sera faible et plus la pudeur est faible, plus la volonté de commettre ces actes mauvais sera forte.

    Ajouter au panier