LE LIVRE DU TAWHÎD (KITÂB AT-TAWHÎD – VERSION FRANÇAISE)

5,00

Mohammed ben Abdelwahhab, ou Ibn Abdelwahhab né en 1703 à Ryadh en Arabie Saoudite. Est un érudit et prédicateur musulman de la tribu arabe des Banu Tamim, qui prônait un retour à sa compréhension de ce qu’il estimait être l’islam originel. Il est considéré par ses partisans comme l’un des principaux revificateurs de l’islam authentique, ses détracteurs le perçoivent par contre comme le fondateur d’une doctrine rigoriste à la frontière du sunnisme qu’ils nommèrent le « wahhabisme » (en arabe : wahhabiyya). Il passa sa vie à combattre ce qu’il considérait comme du polythéisme, aussi bien par les armes, qu’à travers ses ouvrages (Les Trois Fondements, Les Quatre Bases, Le Dévoilement des ambiguïtés, Cinquante questions-réponses relatives à la croyance) dont le plus connu est le Kitâb ut-Tawhîd ou Livre de l’unicité.

Disponible: En stock

Kitâb At-Tawhîd

L’unicité d’Allah qui est le droit d’Allah sur Ses serviteurs

L’imâm Muhammad Ibn ‘Abdi-l-Wahhâb

Format : 14×21 cm

64 Pages
Livre en version française uniquement

Ce présent ouvrage, intitulé le « Livre du Tawhîd » (Kitâb At-Tawhîd), est l’œuvre du révivificateur émérite, le cheikh Muhammad Ibn ‘Abdi-l-Wahhâb Ibn Sulaymân Âl Muchrif At-Tamîmî (qu’Allah lui fasse Miséricorde), né en 1115 de l’Hégire (1703 apr. J.-C.) à ‘Uyayna au nord de Riyad, et décédé en 1206 de l’Hégire (1791 apr. J.-C.).
A l’époque de l’auteur, la péninsule Arabique vit apparaître de nombreuses pratiques polythéistes. Des musulmans d’alors s’adonnaient au culte des saints, des tombes et des arbres, laissaient libre cours à leurs opinions égarées, ce qui les dévia de la voie d’Allah et de Son Messager. La confusion fut donc répandue et les croyances superstitieuses prirent la place de la véritable foi.
Face à cette situation, Muhammad Ibn ‘Abdi-l-Wahhâb se donna pour tâche de rétablir la voie de la vérité et faire renaître l’Islam originel tel que transmis par le Prophète (ﷺ) et les premières générations de musulmans après lui. Il élabora donc, entre autres, cet écrit afin de contrecarrer ces différentes pratiques idolâtres d’un côté, et pour raffermir la parole de l’Unicité (Tawhîd) dans les cœurs d’un autre.
Ce livre traite donc de l’Unicité divine, qui est le principe fondamental de l’Islam, le sens même de l’attestation de foi « Il n’y a point de divinité digne d’adoration en dehors d’Allah ». Ce principe consiste à vouer à Allah un culte sincère et exclusif en rejetant toute forme de polythéisme (chirk).
Pour bien mettre en œuvre le principe de l’Unicité, il convient de connaître ses trois niveaux : l’Unicité de la Seigneurie, l’Unicité de l’adoration (ou de la divinité) et l’Unicité des Noms et Attributs. Le premier consiste à admettre qu’Allah est le Seul à pouvoir créer, à gérer toute chose et à pourvoir à la subsistance de Ses Créatures. Ce niveau de l’Unicité est admis même par les polythéistes qui reconnaissent, à leur manière, que cela ne peut être que du ressort d’un dieu suprême. Le deuxième niveau est d’adorer Allah exclusivement et reconnaître qu’Il est la seule divinité qui mérite d’être adorée. C’est ce niveau de l’Unicité qui est l’objet du Message divin auquel ont appelé tous les Prophètes et Messagers envoyés. Il fut le sujet de divergence entre le Messager d’Allah et ses détracteurs quraychites. Enfin, le troisième niveau qui consiste à croire aux Noms et Attributs divins tel qu’Allah S’est dépeint dans le Saint Coran et comme Il a été décrit par Son Messager. Ces trois niveaux d’Unicité sont réunis dans le verset suivant : [Car Il est le Seigneur des cieux, de la Terre et des espaces interstellaires. Adore-Le donc avec constance et patience ! Lui connais-tu un homonyme ?] (S19, Maryam, V65)
Le polythéisme, qui est l’opposé de l’Unicité, et qui consiste à donner à Allah un associé dans son adoration, apparaît aussi sous différentes formes : majeur et mineur du point de vue de sa gravité, apparent et subtil du point de vue de son aspect. Tout ceci est exposé dans ce livre, qui est de loin, l’un des meilleurs ouvrages ayant traité de ce sujet.
Nous prions Allah par Ses beaux Noms et par Ses honorables Attributs de nous guider, de nous donner de Ses Faveurs et de nous compter parmi Ses serviteurs vertueux ! Que la Gloire et la Louange T’appartiennent, il n’y a point de divinité digne d’adoration en dehors de Toi ! Nous implorons Ton Pardon et Ta Rémission !

Sommaire :
▪ Le mérite de l’Unicité (Tawẖīd)
▪ Chapitre sur le mérite de l’Unicité et les péchés qu’elle expie
▪ Chapitre : Quiconque réalise l’Unicité entrera au Paradis sans Jugement
▪ Chapitre sur la crainte du polythéisme
▪ Chapitre sur l’appel à l’attestation de foi “Il n’y a point de divinité digne d’adoration en dehors d’Allah”
▪ Chapitre sur l’explication de l’Unicité et de l’attestation de foi “Il n’y a point de divinité digne d’adoration en dehors d’Allah”
▪ Chapitre : Le port de l’anneau, du fil (fétiche) ou quelque chose de semblable afin de chasser le malheur ou le conjurer relève du polythéisme
▪ Chapitre sur ce qui est dit au sujet des incantations et des amulettes
▪ Chapitre sur celui qui recherche la bénédiction auprès d’un arbre, d’une pierre ou quelque chose du genre
▪ Chapitre sur ce qui est dit au sujet du sacrifice pour autre qu’Allah
▪ Chapitre : On ne sacrifie pas pour Allah à un endroit où l’on sacrifie pour autre que Lui
▪ Chapitre : Faire un vœu à autre qu’Allah relève du polythéisme
▪ Chapitre : Chercher refuge auprès d’un autre qu’Allah relève du polythéisme
▪ Chapitre : Demander le secours à autre qu’Allah ou invoquer autre que Lui relève du polythéisme
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre sur l’intercession
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre sur ce qui est dit concernant la raison de la mécréance des fils d’Âdam et du délaissement de leur religion qui est leur exagération au sujet des hommes vertueux (les saints)
▪ Chapitre : L’interdiction absolue d’adorer Allah auprès d’une tombe d’un homme vertueux, que dire alors si on adore cet homme lui-même ?
▪ Chapitre sur ce qui est dit concernant l’exagération au sujet des tombes des vertueux qui finit par les rendre des idoles adorées en dehors d’Allah
▪ Chapitre : La protection du principe de l’Unicité par l’élu (ﷺ) et sa fermeture de toute voie conduisant au polythéisme
▪ Chapitre sur ce qui est dit concernant certains membres de cette communauté qui adorent les idoles
▪ Chapitre sur ce qui est dit au sujet de la sorcellerie
▪ Chapitre : Explication de quelques formes de sorcellerie
▪ Chapitre sur ce qui est dit au sujet des devins et de leurs semblables
▪ Chapitre sur ce qui est dit au sujet de la conjuration (an-nuchúa)
▪ Chapitre sur ce qui est dit au sujet du mauvais augure
▪ Chapitre sur ce qui est dit au sujet de l’astrologie
▪ Chapitre sur ce qui est dit au sujet de la demande de pluie aux astres
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre : Patienter face aux épreuves du Destin d’Allah fait partie de la foi
▪ Chapitre sur ce qui est dit au sujet de l’ostentation
▪ Chapitre : Œuvrer en vue d’intérêts matériels fait partie du polythéisme
▪ Chapitre : Celui qui obéit aux savants et aux gouverneurs dans l’interdiction de ce qu’Allah a permis et dans la permission de ce qu’Allah a interdit les a certes pris pour des divinités
▪ Chapitre sur la Parole du Très-Haut
▪ Chapitre sur celui qui renie le moindre Nom ou Attribut d’Allah
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre sur ce qui est dit concernant celui qui n’est pas convaincu par le serment par Allah
▪ Chapitre sur la parole : «Si Allah veut ainsi que toi !»
▪ Chapitre : Celui qui maudit le temps a offensé Allah
▪ Chapitre : Se donner le nom de juge des juges ou autres titres semblables
▪ Chapitre : Respecter les Noms d’Allah l’Exalté et changer son nom en conséquence
▪ Chapitre sur celui qui tourne en dérision la moindre chose se référant à Allah, au Coran ou au Messager
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre : On ne doit pas dire : «Que le Salut soit sur Allah !»
▪ Chapitre sur l’expression : «Ô Allah, pardonne-moi si Tu veux !»
▪ Chapitre : On ne doit pas dire : «Mon serviteur et ma servante ! »
▪ Chapitre : On ne doit pas rejeter celui qui nous sollicite au Nom d’Allah
▪ Chapitre : On ne demande par la formule : «Par la Face d’Allah !» que le Paradis
▪ Chapitre sur ce qui est dit au sujet de la conjonction «si» (law)
▪ Chapitre : L’interdiction de maudire le vent
▪ Chapitre sur la Parole d’Allah le Très-Haut
▪ Chapitre sur ce qui est dit au sujet des négateurs de la Prédestination
▪ Chapitre sur ce qui est dit au sujet des créateurs de représentations figurées
▪ Chapitre sur ce qui est dit concernant le fait de trop jurer
▪ Chapitre sur ce qui est dit concernant le pacte établi au Nom d’Allah et de Son Prophète (ﷺ)
▪ Chapitre sur ce qui est dit concernant le fait de jurer au Nom d’Allah
▪ Chapitre : On ne demande pas à Allah d’intercéder auprès de Ses Créatures
▪ Chapitre sur ce qui est dit concernant la protection par le Prophète (ﷺ) du principe de l’Unicité et sa fermeture de toute voie conduisant au polythéisme
▪ Chapitre sur ce qui est dit concernant la Parole d’Allah le Très-Haut

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “LE LIVRE DU TAWHÎD (KITÂB AT-TAWHÎD – VERSION FRANÇAISE)”

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués*

Vous aimerez peut-être aussi…